Créée le, 19/06/2015

 Mise à jour le, 19/05/2019

Visiteurs N°  




Accueil
Nouveau Blog Nouveautés Moteur de Recherche Votre Caddie Pour Vos Achats Votre Espace Membre Vos Signets et Vos Jeux Préférés Page de Bienvenue Statique Site en Français Site en Anglais
Sommaires
Électronique Fondamentale Technologie Fondamentale Testez vos Connaissances Électronique Théorique Digitale Électronique Pratique Digitale Lexique Électronique Numérique Data book TTL Data book CMOS Dépannage TVC Mathématique
Micro-ordinateurs
Théorique des Micro-ordinateurs Testez vos Connaissances Pratique des Micro-ordinateurs Glossaires sur les Ordinateurs
Physique
La lumière Champ d'action Rayonnement Électromagnétique
Technologies
Classification des Résistances Identification des Résistances Classification des Condensateurs Identification des Condensateurs
Formulaires Mathématiques
Géométrie Physique 1. - Électronique 1. 2. - Électronique 1. 3. - Électrotechnique 1. 4. - Électromagnétisme
Accès à tous nos Produits
E. T. F. - Tome I - 257 Pages E. T. F. - Tome II - 451 Pages E. T. F. - Tome III - 611 Pages E. T. D. - Tome I - 610 Pages N. B. M. - Tome I - 201 Pages E. T. M. - Tome I - 554 Pages Business à Domicile Ouvrages 34 pages gratuits Nos E-books Logiciel Géométrie Logiciel Composants Électroniques
Aperçu de tous nos Produits
E. T. F. - Tome I - 257 Pages E. T. F. - Tome II - 451 Pages E. T. F. - Tome III - 611 Pages E. T. D. - Tome I - 610 Pages E. T. M. - Tome I - 554 Pages Logiciel Géométrie Logiciel Composants Électroniques
Nos Leçons aux Formats PDF
Électronique Fondamentale Technologie Fondamentale Électronique Théorique Digitale Électronique Pratique Digitale Théorique des Micro-ordinateurs Mathématiques
Informatique
Dépannage Win98 et WinXP et autres Dépannage PC Glossaire HTML et Programmes JavaScript (en cours de travaux) PHP et Programmes Création de plusieurs Sites
Forums
Forum Électronique et Infos Forum Électronique et Poésie
Divers et autres
Formulaire des pages perso News XML Statistiques CountUs Éditeur JavaScript Nos Partenaires avec nos Liens Utiles Gestionnaire de Partenariat Nos Partenaires MyCircle Sondages 1er Livre d'Or 2ème livre d'Or

Signets : 
  Les Multiplexeurs        Bas de page   


Les Comparateurs Binaires - Les Multiplexeurs :


2. - LES COMPARATEURS BINAIRES

Un comparateur binaire est un circuit logique qui effectue la comparaison entre 2 nombres binaires généralement notés A et B.

Il possède 3 sorties notées A = B, A > B et A < B qui indiquent le résultat de la comparaison comme suit :

  Si le nombre A est égal au nombre B (A = B), la sortie A = B passe à l'état 1 tandis que les sorties A > B et A < B passent à l'état 0.

  Si le nombre A est strictement supérieur au nombre B, seule la sortie A > B passe à l'état 1.

  Si le nombre A est strictement inférieur au nombre B, seule la sortie A < B passe à l'état 1.

Nous allons voir comment réaliser à l'aide de portes logiques un comparateur de 2 chiffres binaires.

2. 1. - COMPARATEUR DE DEUX CHIFFRES BINAIRES

Soit à comparer les deux chiffres binaires A et B. Examinons les cas où A = b, A > B et A < B.

  Les deux nombres A et B sont égaux si A = B = 1 ou A = B = 0. La sortie A = B doit donc passer à l'état 1 uniquement pour ces deux combinaisons. Son équation est donc A . B + A_barre.gif . B_barre1.gif.

  Le nombre A est strictement supérieur au nombre B seulement si A = 1 et B = 0. La sortie A > B doit donc passer à l'état 1 uniquement pour cette combinaison. Son équation est donc AB_barre1.gif.

  Le nombre A est strictement inférieur au nombre B seulement si A = 0 et B = 1. La sortie A < B doit donc passer à l'état 1 uniquement pour cette combinaison. Son équation A_barre.gifB.

Toutes ces considérations sont traduites dans la table de vérité de la figure 19.

Table_de_verite_du_comparateur_de_2_chiffres_binaires_A_et_B.gif

Reprenons l'équation de la sortie A = B, AB + A_barre.gifB_barre1.gif.

Nous savons que AB + A_barre.gifB_barre1.gif + AB_barre1.gif + A_barre.gifB = 1 car quel que soit les états de A et B, l'une des quatre combinaisons vaut 1.

Nous en déduisons que AB + A_barre.gifB_barre1.gif est le complément logique de AB_barre1.gif + A_barre.gifB puisque la somme logique de ces deux expressions est 1.

Donc, AB + A_barre.gifB_barre1.gif = AB_barre1.gif + A_barre.gifB.

Nous sommes ainsi conduits au schéma logique de la figure 20 qui fournit les trois signaux A < B, A = B et A > B à partir des bits A et B.

Exemple_de_comparateur_de_2_bits_A_et_B.gif

2. 2. - ANALYSE D'UN COMPARATEUR INTÉGRÉ : LE 7485

Le circuit intégré 7485 est un comparateur 4 bits, c'est-à-dire qu'il effectue la comparaison de deux nombres de 4 bits.

De plus, il dispose de 3 entrées notées A = B, A > B et A < B qui autorisent la mise en cascade de plusieurs circuits comparateurs du même type.

Ainsi, on peut comparer des nombres de 8, 12, 16 bits....

Le brochage de ce circuit est donné à la figure 21, tandis que la figure 22 représente son schéma logique.

Brochage_du_CI_7485.gifSchema_logique_du_CI_7485.jpg

Avec ce circuit, on compare le nombre A composé des bits A3, A2, A1 et A0 (A3 = MSB et A0 = LSB) avec le nombre B composé des bits B3, B2, B1 et B0 (B3 = MSB et B0 = LSB).

La table de vérité de la figure 23 met en évidence l'action des entrées A > B, A < B et A = B.

Table_de_verite_du_CI_7485.gif

      Si l'on souhaite que la sortie A = B passe à l'état 1 chaque fois que les deux nombres binaires sont égaux, il suffit de porter l'entrée A = B à l'état 1, l'état des entrées A < B et A > B n'ayant alors pas d'importance.

      Si l'on souhaite que la sortie A > B passe à l'état 1 également dans le cas où les deux nombres binaires sont égaux, il suffit de porter l'entrée A > B à l'état 1 et de porter les entrées A < B et A = B à l'état 0.

Dans cette configuration de l'état des entrées A > B, A < B et A = B, la sortie A > B est à l'état 1 lorsque le nombre binaire A est supérieur au nombre binaire B ou quand ces deux nombres sont égaux. Elle indique donc si A ³ B.

      De même, en portant l'entrée A < B à l'état 1 et les entrées A > B et A = B à l'état 0, la sortie A < B indique le nombre binaire A est inférieur ou égal au nombre binaire B.

En mettant en série deux comparateurs 7485, on peut comparer deux nombres de 8 bits. Il suffit de relier la sortie A = B du premier comparateur à l'entrée correspondante du second et de faire de même avec les sorties A > B et A < B. Les liaisons à effectuer sont indiquées à la figure 24.

Mise_en_cascade_de_2_CI_7485.gif

Ainsi, on compare le nombre A formé des 8 bits A7 à A0 (A7 = MSB et A0 = LSB) et le nombre B formé des 8 bits B7 à B0 (B7 = MSB et B0 = LSB).

Le premier circuit compare les poids faibles de A avec le poids faibles de B. Le résultat de cette comparaison est transmis aux entrées A < B, A = B et A > B du deuxième circuit.

Celui-ci compare les poids forts de A avec les poids forts de B et, en fonction du résultat de la comparaison des bits de poids faibles de A et B, indique sur ses sorties A > B, A = B et A < B le résultat de la comparaison des nombres A et B.

HAUT DE PAGE 3. - LES MULTIPLEXEURS

Dans ce chapitre, nous allons examiner des circuits logiques très utilisés pour aiguiller des données : les multiplexeurs.

Ces circuits possèdent plusieurs entrées de données et une seule sortie.

A l'aide d'une ou plusieurs entrées de commande, on aiguille une des entrées de données vers la sortie. La sortie «recopie» l'entrée sélectionnée.

Un multiplexeur peut être comparé à un commutateur mécanique. Le nombre des entrées de données d'un multiplexeur définit le nombre de voies d'un multiplexeur. Si un multiplexeur possède n entrées de données, on dit qu'il s'agit d'un multiplexeur à n voies.

Le nombre des entrées de commande est fonction du nombre de voies du multiplexeur. Par exemple pour un multiplexeur à 4 voies, on a besoin de 2 entrées de commande. En effet, avec 2 entrées de commande, on peut former 2² = 4 combinaisons logiques distinctes pour différencier les 4 voies du multiplexeur. Un multiplexeur à 8 voies exigerait 3 entrées de commande puisque 23 = 8.

Examinons le plus simple des multiplexeurs, celui à 2 voies.

3. 1. - LE MULTIPLEXEUR A 2 VOIES

La figure 25 donne le schéma symbolique et l'équivalent mécanique d'un multiplexeur à 2 voies.

Suivant l'état de l'entrée de sélection A, la sortie S recopie soit l'entrée D0, soit l'entrée D1.

Schema_symbolique_du_multiplexeur.gif

Supposons que pour A = 0, S = D0 et que pour A = 1, S = D1.

Nous en déduisons l'équation de S suivante :

S = D0A_barre.gif + D1A

Le réseau combinatoire de la figure 26 peut fournir le signal S.

Exemple_de_realisation_multiplexeur_a_2_voies.gif

3. 2. - ANALYSE D'UN MULTIPLEXEUR À DEUX VOIES INTÉGRÉ : LE 74157

Le circuit intégré 74157 est un quadruple multiplexeur à 2 voies à entrée de sélection commune. L'entrée de validation (STROBE), également commune, force les quatre sorties au niveau L quand elle est soumise au niveau H.

Le brochage et le schéma logique de ce circuit sont donnés à la figure 27.

Brochage_et_schema_logique_du_CI_74157.gif

La table de vérité de la figure 28 montre que la donnée Ai est transférée en Yi lorsque l'entrée SELECT est à l'état 0. Lorsque cette entrée est à l'état 1, c'est la donnée Bi qui est transférée en Yi.

Table_de_verite_du_CI_74157.gif

Considérons la donnée A constituée des bits A1, A2, A3 et A4, la donnée B constituée des bits B1, B2, B3 et B4 et la donnée Y constituée des bits Y1, Y2, Y3 et Y4.

En fonctionnement normal, l'entrée STROBE est maintenue à 0.

Si l'entrée SELECT est à l'état 0, la donnée Y est égale à la donnée A.

Si l'entrée SELECT est à l'état 1, la donnée Y est égale à la donnée B.

Un multiplexeur peut donc aiguiller des données constituées de plusieurs bits.

3. 3. - LE MULTIPLEXEUR A QUATRE VOIES

La figure 29 représente le schéma symbolique et l'équivalent mécanique d'un multiplexeur à 4 voies.

Exemple_de_realisation_multiplexeur_a_4_voies.gif

Le multiplexeur dispose de deux entrées de commande A et B pour sélectionner une des quatre entrées D0, D1, D2 ou D3.

En général, l'entrée sélectionnée porte en indice l'état correspondant à la combinaison des entrées de commande. Cela est traduit dans le tableau de la figure 30.

Tableau_indiquant_les_entrees_de_selection.gif

De ce tableau, on peut extraire l'équation de la sortie S suivante :

S = B_barre1.gif . A_barre.gif . D0 + B_barre1.gif . A . D1 + B .  A_barre.gif . D2 + B . A . D3

On aboutit au schéma logique de la figure 31.

Exemple_de_realisation_multiplexeur_a_4_voies(1).gif



  Cliquez ici pour la leçon suivante ou dans le sommaire prévu à cet effet.   Haut de page
  Page précédente   Page suivante







Nombre de pages vues, à partir de cette date : le 23 MAI 2019

compteur de visite

    




Envoyez un courrier électronique à Administrateur Web Société pour toute question ou remarque concernant ce site Web. 

Version du site : 10. 5. 14 - Site optimisation 1280 x 1024 pixels - Faculté de Nanterre - Dernière modification : 19 MAI 2019.   

Ce site Web a été Créé le, 14 Mars 1999 et ayant Rénové, en MAI 2019.