Créée le, 19/06/2015

 Mise à jour le, 19/05/2019

Visiteurs N°  




Accueil
Nouveau Blog Nouveautés Moteur de Recherche Votre Caddie Pour Vos Achats Votre Espace Membre Vos Signets et Vos Jeux Préférés Page de Bienvenue Statique Site en Français Site en Anglais
Sommaires
Électronique Fondamentale Technologie Fondamentale Testez vos Connaissances Électronique Théorique Digitale Électronique Pratique Digitale Lexique Électronique Numérique Data book TTL Data book CMOS Dépannage TVC Mathématique
Micro-ordinateurs
Théorique des Micro-ordinateurs Testez vos Connaissances Pratique des Micro-ordinateurs Glossaires sur les Ordinateurs
Physique
La lumière Champ d'action Rayonnement Électromagnétique
Technologies
Classification des Résistances Identification des Résistances Classification des Condensateurs Identification des Condensateurs
Formulaires Mathématiques
Géométrie Physique 1. - Électronique 1. 2. - Électronique 1. 3. - Électrotechnique 1. 4. - Électromagnétisme
Accès à tous nos Produits
E. T. F. - Tome I - 257 Pages E. T. F. - Tome II - 451 Pages E. T. F. - Tome III - 611 Pages E. T. D. - Tome I - 610 Pages N. B. M. - Tome I - 201 Pages E. T. M. - Tome I - 554 Pages Business à Domicile Ouvrages 34 pages gratuits Nos E-books Logiciel Géométrie Logiciel Composants Électroniques
Aperçu de tous nos Produits
E. T. F. - Tome I - 257 Pages E. T. F. - Tome II - 451 Pages E. T. F. - Tome III - 611 Pages E. T. D. - Tome I - 610 Pages E. T. M. - Tome I - 554 Pages Logiciel Géométrie Logiciel Composants Électroniques
Nos Leçons aux Formats PDF
Électronique Fondamentale Technologie Fondamentale Électronique Théorique Digitale Électronique Pratique Digitale Théorique des Micro-ordinateurs Mathématiques
Informatique
Dépannage Win98 et WinXP et autres Dépannage PC Glossaire HTML et Programmes PHP et Programmes JavaScript (en cours de travaux) Création de plusieurs Sites
Forums
Forum Électronique et Infos Forum Électronique et Poésie
Divers et autres
Formulaire des pages perso News XML Statistiques CountUs Éditeur JavaScript Nos Partenaires et nos Liens Utiles Gestionnaire de Partenariat Nos Partenaires MyCircle Sondages 1er Livre d'Or 2ème livre d'Or

Signet :
  Théorème de Pythagore       Bas de page    


Application du Diagramme Cartésien :

 

CONSTRUCTION ET LECTURE DU DIAGRAMME CARTÉSIEN    "2ème PARTIE"



APPLICATION DU DIAGRAMME CARTÉSIEN


En nous servant du système d'axes cartésiens, nous allons maintenant construire une représentation graphique de la loi d'Ohm, que nous avons déjç examinée au point de vue des expressions mathématiques littérales (1 - les formules).

Considérons le cas d'un circuit formé par une batterie de piles (B) et par une résistance (R) ayant la valeur de 1 ohm (figure 3-a). On admet que les conducteurs ont une résistance négligeable. 

Nous pouvons déterminer pour chaque valeur de tension (V), une valeur d'intensité (I) bien définie, qui, d'après la loi d'Ohm, est d'autant plus élevée que la tension de la batterie est elle même plus importante.

Au commencement, lorsque la batterie n'est pas raccordée, aucune tension n'est appliquée à la résistance et, il n'y a évidemment pas de courant. 

Cela peut être représenté dans le diagramme de la figure 3-a, en marquant d'un point l'origine 0 qui correspond à la valeur zéro de la tension (axe des abscisses) et à la valeur zéro de l'intensité (axe des ordonnées).

A3.gif

En fournissant une tension de 2 volts, l'intensité traversant la résistance à pour valeur :

I  = V  /  R

I  =  2  /  1  =  2 ampères

Sur le diagramme de la figure 3-a, nous marquons un point correspondant aux valeurs : tension = 2 volts, intensité = 2 ampères.

Avec une tension de 4 volts, l'intensité à pour valeur :

I  =  V  /  R

I  =  4  /  1  =  4 ampères

Sur le diagramme de la figure 3-a, nous marquons un nouveau point correspondant à V = 4 volts et I = 4 ampères.

Par ce procédé, nous pouvons introduire dans le diagramme autant de points qu'il y a de valeurs de tension à prendre en considération et de valeurs d'intensité correspondantes. Limitons-nous à ces trois points qui sont suffisants pour nous permettre de poursuivre notre développement.

Reportons le diagramme de la figure 3-a sur la figure 3-b. Si le tracé des axes et le positionnement des trois points ont été effectués avec la précision voulue, on peut voir que trois points se trouvent alignés sur une droite.

Cette droite inclinée, passant par l'origine du système des axes, constitue la courbe représentative de la loi d'Ohm, dans le cas particulier d'un circuit ayant une résistance de 1 ohm.

La vérification est très simple. En partant d'une valeur de tension non encore prise en considération mais indiquée sur l'axe des abscisses, on trace la perpendiculaire à ce même axe jusqu'à rencontrer la droite du graphique.

Remarque : En mathématiques, le mot "courbe" est synonyme de "ligne". Une "courbe" peut donc être une droite comme dans le cas présent. Nous reverrons cette terminologie de l'étude des fonctions. A partir de l'intersection de ces deux droites, on mène une perpendiculaire à l'axe des ordonnées déterminant ainsi sur cet axe, la valeur de l'intensité correspondant à la valeur de la tension choisie. Les deux valeurs, celle de la tension et celle de l'intensité, ainsi que la valeur de la résistance (1 ohm), devront satisfaire à l'égalité établie par la loi d'Ohm.

Exemple :

      Prenons la valeur de 1 volt pour la tension (axe des abscisses). Traçons la perpendiculaire qui rencontre la droite au point A (figure 3-b).

A partir du point A, traçons la perpendiculaire à l'axe des ordonnées ; elle indique sur cet axe la valeur 1, c'est-à-dire, la valeur de 1 ampère (intensité).

Calculons maintenant en partant d'une des formes de la loi d'Ohm, la valeur de la résistance en partant d'une tension de 1 volt et d'une intensité de 1 ampère :

R  =  V  /  I

1  =  1  /  1

1  =  1

ce qui correspond effectivement à la valeur de la résistance du circuit.

      Prenons la valeur 3 volts. Traçons la perpendiculaire. Elle rencontre la droite au point B (figure 3-b).

A partir du point B, traçons la perpendiculaire à l'axe des ordonnées ; elle indique la valeur 3. Remplaçons maintenant les valeurs 3 volts, 3 ampères et 1 ohm dans une autre forme de la loi d'Ohm.

I  =  V  /  R

3  =  3  /  1

3  =  3

Dans ce cas aussi, l'égalité entre les deux membres de la formule est satisfaite. Nous pouvons donc conclure que le point B, tout comme le point A, appartient effectivement au graphique de la loi d'Ohm. 

On pourrait présenter de nombreux autres exemples de ce genre, en choisissant à volonté la valeur de la tension et en utilisant la droite du graphique pour déterminer sur l'axe des ordonnées la valeur de l'intensité.

Ils démontreraient toujours que les points de la droite inclinée représentent le lien existant entre la tension et l'intensité, tout comme les formules de la loi d'Ohm représentent ce même lien. 

Ainsi, la droite inclinée passant par l'origine du diagramme et les trois formules de la loi d'Ohm peuvent être considérées comme équivalentes entre elles.

Cependant, nous ne sommes parvenus à ce résultat qu'en considérant le cas particulier dans lequel la résistance du circuit est égal à 1 ohm. Nous étendrons ultérieurement nos considérations au cas plus général dans lequel la résistance du circuit présente une valeur quelconque.

bthaut.gif  THÉORÈME DE PYTHAGORE

Il peut s'énoncer sous la forme suivante :

"La surface du carré, construit à partir de l'hypoténuse, est égale à la somme des surfaces des carrés construits à partir des deux autres côtés".

Ce théorème est illustré à la figure 4.

 A5.gif

La deuxième forme du théorème que l'on rencontre le plus souvent :

Dans un triangle rectangle, le carré de l'hypoténuse est égale à la somme des carrés des deux côtés de l'angle droit.

Écrivons la formule de ce théorème (a et b sont les longueurs des côtés, et c la longueur de l'hypoténuse).

c²  =  a²  +  b²

Cette relation permet de trouver l'hypoténuse. Écrivons-la sous la forme :

A6.gif

On peut aussi trouver un côté en écrivant la relation comme ceci :

A7.gif

Supposons que l'on veuille calculer l'hypoténuse d'un triangle rectangle dont les côtés auraient : a = 3 m et b = 5 m ; remplaçons les lettres par leur valeur dans la formule :

 A8.gif

Supposons que l'on veuille calculer le côté (b) d'un triangle rectangle en connaissant l'hypoténuse c = 6 cm et l'autre côté (a = 4 cm) ; remplaçons les lettres par leur valeur dans la formule :

A9.gif

Nous terminons ainsi notre 2ème leçon de mathématiques. Dans la prochaine, nous aborderons les expressions algébriques. 










Nombre de pages vues, à partir de cette date : le 23 MAI 2019
compteur de visite

    




Envoyez un courrier électronique à Administrateur Web Société pour toute question ou remarque concernant ce site Web. 

Version du site : 10. 5. 14 - Site optimisation 1280 x 1024 pixels - Faculté de Nanterre - Dernière modification : 19 MAI 2019.   

Ce site Web a été Créé le, 14 Mars 1999 et ayant Rénové, en MAI 2019.